Chargement Évènements

Entre péripéties, rebondissements et catastrophes, ce récit à la connotation tragicomique est un parcours haletant raconté notamment sur le propre vélo de Jean Carrière, écrivain nîmois qui obtient le prix Goncourt en 1972 pour L’épervier de Maheux.

Le 21 novembre 1972, Jean Carrière, écrivain Nîmois, obtient le prix Goncourt pour l’Épervier de Maheux. Vendu à 2 millions d’exemplaires et traduit dans 14 langues le roman est un Goncourt retentissant. Cette subite et écrasante célébrité est un choc inouï dans la vie de l’auteur, qui le plonge dans une descente aux enfers de près de 15 ans. Entre péripéties, rebondissements et catastrophes, le spectacle est un parcours haletant raconté notamment sur le propre vélo de Jean Carrière. Récit à la connotation tragicomique, il est une plongée dans les méandres de la vie d’un écrivain malade de son art, une course contre la montre sur la nécessité d’écrire, car c’est la seule issue pour continuer de vivre.
« On devrait toujours écrire un pistolet sur la tempe, au moindre faux pas le coup partirait. Ingéniosité, calcul, ruse tout cela nous perdrait quand l’ingénuité nous ferait marcher droit… ».

Présenté par Artscénicum Théâtre, ce spectacle fait partie des projets soutenus par l’Agglomération Provence Verte dans le cadre de l’appel à projets culture.
  • Samedi 23 avril à 20h30, à La Croisée des Arts à Saint Maximin.

Tarif : 12 €
Tarif groupe et adhérents : 8 €
Tarif Minima sociaux et étudiants : 4 €
 
Réservations : 04 94 86 18 90 / croiseedesarts.com