Forêts et paysages

Politique paysagère

Le paysage est une « partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations ». Le paysage ne se limite pas aux espaces naturels, à l’environnement ou aux espaces verts. Il englobe tout ce qui nous entoure : les espaces urbains, périurbains et ruraux, industriels, agricoles… Espaces remarquables, mais aussi espaces du quotidien, dégradés, auxquels on n’accorde pas de valeur esthétique.

La commission Politique Paysagère a défini en 2017 son axe de travail principal qui sera l’élaboration d’un Plan de Paysage : c’est une démarche de projet dont l’objectif est de faire réfléchir ensemble habitants, usagers et aménageurs pour élaborer des stratégies d’adaptation qualitatives, choisies et partagées afin d’en préserver la qualité. Cette démarche est volontaire, elle n’est ni obligatoire, ni réglementaire. Le Plan de Paysage doit être un outil au service des élus pour renforcer l’attractivité d’un territoire, pour appréhender le paysage comme une ressource et un levier pour le développement local. Il s’agit d’une démarche qui invite à repenser la manière de concevoir l’aménagement du territoire (urbanisme, transport, infrastructures, énergies renouvelables, agriculture…).