Flash info

  Sècheresse:  L'ensemble du  département du Var  mis en situation de vigilance par arrêté préfectoral- Renseignez-vous auprès de votre Mairie

Hommage à M.CONSTANS lors de l'Inauguration de la nouvelle exposition au Musée des Gueules rouges

La nouvelle exposition  de M. Contreras" Mineurs en art majeur "a été inaugurée vendredi 30 juin 2017.

Une plaque commémorative en l'honneur de Maurice CONSTANS a par ailleurs été dévoilée à l'entrée du musée. L'ancien maire de Tourves (1983-2008), président de l'association des Gueules Rouges du var, décédé en octobre dernier , est aussi le fondateur du Musée des Gueules Rouges .

Hommage à Maurice CONSTANS

De nombreux élus étaient présents pour rendre un hommage émouvant à Maurice CONSTANS : Madame PONS, Présidente de l'Agglomération, maire de Brignoles, Monsieur LOUDES, Conseiller communautaire, maire de Châteauvert délégué à la Culture, Monsieur BREMOND, Vice -président délégué au Développement économique, Monsieur CONSTANS, Vice-président délégué aux Transports et maire de Tourves

 

DSCN0219.JPG

 

 

Dossier de presse Contreras MGR -juin 2017.jpg

Maurice CONSTANS lors de la cérémonie d'inauguration du Musée des Gueules Rouges en 2012.

L'exposition - L'artiste

 

Né à Cessenon, dans l’Hérault, en 1949 Roger Contreras vit et travaille à Nîmes depuis 1980. Il étudie la peinture dans l’atelier de Jean-Marc Scotti et la gravure aux cours libres de l’école des Beaux-Arts de Nîmes.

Après une formation artistique continue, il décide de rompre définitivement avec les règles et le langage de la peinture moderne. Il faut aller vers un autre mode d’expression, plus ouvert, moins contraint par rapport à la toile. Une nouvelle écriture en somme, plus adaptée au thème, où cette répétition du geste et de l’empreinte puisse se développer à la fois corporellement et physiquement. Cette expression liée au mouvement perpétuel alliant geste et matériau, Roger Contreras la trouvera dans un langage postmoderne dans les années 98/99, puis résolument contemporain dans les années 2012-2015. Il se sentira plus à l’aise pour exprimer ses figures en recourant à des matériaux aux premiers abords improbables arrachés au site de son enfance. Il utilisera cette terre paternelle, ces traces, ces empreintes tirées de cette terre de bauxite.

Roger Contreras est un artiste tardif, qui n’a pas de temps à perdre avec les protocoles et batailles de chapelles artistiques. Il va simplement à l’essentiel en utilisant le langage de son époque comme moyen opérant pour lui, adapté à ses propres besoins et exigences.

Ce qui caractérise sa démarche, c’est la manière dont il « estampillera » en quelque sorte la trace jusqu’à en faire un pictogramme, dont toute son œuvre découlera sous des formes multiples et infinies, allant de l’acte créatif jusqu’au devenir du sens

.

Depuis ses débuts en 1994, Roger Contreras a participé à des expositions collectives et personnelles.

Pour en savoir plus : http://roger-contreras.fr/