Enseignements artistiques

Le Conservatoire Intercommunal de la Provence Verte est un établissement public culturel, lieu d’apprentissage, de création, de diffusion, d’échange et d’expérimentation.

Porteur d’un idéal citoyen et humaniste, cet établissement multiplie les initiatives pédagogiques et artistiques en faveur d’un développement des pratiques collectives et d’une modernisation des esthétiques.

Le Conservatoire des Ursulines : un bel exemple de réussite

En investissant plus de 6 millions d’euros dans cette opération, l’Agglomération se dote d’une structure intercommunale dédiée aux enseignements artistiques et culturels, avec salles de répétitions et espaces scéniques. Toutes les disciplines seront enseignées : la musique, la danse, les arts plastiques, dans des lieux équipés des dernières technologies et par des professeurs qualifiés. Des salles d’études, deux studios de musiques actuelles, deux studios de danse, un auditorium d’environ 100 m², des bureaux…

Ce bâtiment va enfin permettre à l’EIMAD de réunir toutes ses activités sous le même toit, facilitant ainsi les projets interdisciplinaires et la cohésion des actions et des acteurs.

Lancé en juillet 2018, le chantier de reconstruction du bâtiment des Ursulines à Brignoles est à présent terminé depuis la fin de l’année 2020.

Les 600 élèves de l’ancienne EIMAD, aujourd’hui classée Conservatoire à Rayonnement Intercommunal, et leurs 28 professeurs (danse, musique, arts plastiques) ont ainsi désormais comme terrain de jeu un bâtiment flambant neuf, disposant, sur 1 800 mètres carrés, de 20 salles de cours, salle d’orchestre, salle de danse, de musiques contemporaines.

Ce projet a entraîné la conservation des façades existantes de l’ancien couvent, la création d’espaces adaptés pour les locaux de musique et de danse. L’ensemble des planchers, murs et toiture existants a été démoli, excepté les façades qui seront étayées pendant la durée du chantier par le biais de butons (grosse ossature métallique provisoire rigidifiant l’ensemble).

En affirmant les contrastes des différentes façades qui traduisent les époques traversées, restituer de manière fidèle le style architectural, tandis que la façade sud ancre le bâtiment dans le renouveau tout en respectant la géométrie de la composition originale, l’ensemble des locaux est réparti sur quatre niveaux desservis par trois cages d’escalier. Chaque étage est dédié à un pôle artistique : la salle d’orchestre au rez-de-chaussée, les espaces musiques actuelles (5 salles et un grand studio) au R+1, les salles de formation musicale (7 petites salles, 2 grandes salles) au R+2 et les deux salles de danse et percussions au R+3. Une grande pergola extérieure a été créée devant la façade sud et permettra d’accueillir le public venant de la place Yves Testa.

Un projet XXL pour l’Agglomération, l’ensemble du chantier représentant un budget de 7,2 millions d’euros.
Les sites de Saint-Maximin et Brignoles sont désormais gérés par la structure unique et intercommunale du Conservatoire de la Provence Verte dont la direction sera assurée par Laurent Meunier et qui compte plus de 1 200 élèves pour une soixantaine d’enseignants.